Skip to main content

Upgrader vers Windows 10 et Visual Studio 2015 ? Moi ? Jamais !

On a beau être en 2016, il y a encore des personnes qui se posent la question d'utiliser les derniers produits Microsoft :

  • Windows 10
  • Visual Studio 2015
  • Team Foundation Server 2015
  • Office 2016

Avant d'aller plus loin, soyons claires : cela fait des mois que j'ai migré et que j'utilise ces outils. Si j'ai besoin d'utiliser les anciennes versions, je virtualise (merci Hyper-V). Entre les betas, qui datent de 2014 pour certaines, et les RTM, on a eu le temps de se faire à ces nouvelles versions.

Pour certain, le débat n'a pas lieu d'être :

  • Ils migreront. C'est une fatalité.
  • Ils ne migreront pas. Jamais ! Même pas en rêve !

Dans un contexte professionnel, j'ai beaucoup de mal à comprendre ces deux attitudes. Mais avant de braquer tout le monde, faisons un petit listing des « pour » est des « contre ».

Parmi les contre, j'ai noté les explications suivantes, ainsi que les réflexions qu'elles provoquent :

  • « Migrer, ça coute cher ! »… Souvent moins, que de maintenir un environnement qui a 10 ou 15 ans d'âge.
  • « Mon environnement est stable » … Cette phrase me fait peur. Pouvez-vous reproduire votre environnement à l'identique ? Non ? Croisez les doigts !
  • « Mes applications ne sont pas compatibles » … On peut toujours envisager de virtualiser celles qui ne le sont pas, et peut être réduire les couts de maintenance ce celles-ci. Y aviez-vous pensé ?
  • « Mon environnement de développement n'accepte pas les patchs. Rien ne doit bouger ni évoluer »… Là encore, la virtualisation semble plus sage que de rester en l'état. Vous faites comment, quand vous perdez un PC suite à une panne ? Cet environnement sert-il toute l'année ? Il y a des sociétés qui bloquent des environnements, alors qui ne servent qu'une ou deux semaines par ans. En attendant, les autres projets ne profitent d'aucune évolution… Pas facile de s'imposer dans un contexte concurrentiel quand on bloque ainsi sa compétitivité L
  • « euh… Ce n'est pas utile… Tout le monde le dit » … Et si vous y regardiez par vous-même ? En 2002-2003, on disait pareil de Windows XP. En 2014, personne ne voulait quitter XP.
  • « Cela n'a aucune utilité. Je sais, j'ai testé en une journée. Il n'y a rien de nouveau ni d'utile »… Ah oui ? Vous avez tout testé ? Une journée ? Sans aucune formation ? Chapeau ! ça c'est de la frime ! Il y a beaucoup de personnes qui vous croient quand vous dires cela ?
  • « Je suis allergique au changement » … Comment êtes-vous arrivé à travailler dans un métier de l'informatique avec une telle maladie ? Cela ne doit pas être facile tous les jours ?

Pour les pros de l'IT ou du développement, il est évident qu'il a à beaucoup à gagner à la dernière génération de produit :

  • Productivité
  • Performances
  • Simplification des processus et des outils
  • Support des nouvelles normes / standards / matériels…

Côté virtualisation sur Windows 10, Hyper-V évoluant aussi dans le bon sens, vous pouvez très bien profiter de tout cela tout en virtualisant vos anciens environnements sur les PC des développeurs. Avec un peu de chance, vous pourrez éteindre définitivement vos VM dans deux ou trois ans.

 

La liste des « pour » semble courte ? Il ne s'agit en fait que de généralités. Le détail serait malheureusement trop lourd pour un article qui cherche à vous motiver à franchir le cap de la migration. Mais vu que je n'aime pas la langue de bois, je vais détailler un peu le gain de productivité obtenu avec le couple Visual Studio + Team Foundation Server 2015 :

  • Le débogage est un véritable régal. On lance son programme, on profile sans se prendre la tête. On voit sa consommation de ressources. On peut remonter le temps. Et on peut comparer rapidement deux sessions de débogage pour voir les différences. Cela n'a jamais été aussi simple. Il n'y a aucun outil supplémentaire à ajouter, ni de configuration tordue à reproduire sur tous ces postes. Que ce soit en local ou à distance. Ce type de fonctionnalités existait déjà en partie avant, mais elles n'étaient pas aussi accessibles ni performantes. Même les points d'arrêt ont gagné en fonctionnalités et nouvelles règles. Que du bonheur !
  • No comment au sujet du parcours de la liste d'erreurs, warning et informations… Il faut l'utiliser pour se rendre compte du temps gagné tous les jours. (moi qui navigue souvent entre plusieurs versions de Visual Studio, je ressens un véritable manque sur les versions précédentes).
  • Les projets partagés permettent des scénarios inédits. Ex : le partage simple d'une identité graphique entre X sites web sans avoir besoin de déployer une plomberie complexe pour les layouts, CSS, Views et Controlers. Voir même, leur partage avec une application WinJS !
  • Côté UWP : le modèle de développement Universal Windows Plateform révolutionne complètement le genre. Développer une application exploitable entre le PC, la tablette, le téléphone n'a jamais été aussi simple et rapide.
  • La personnalisation TFS est facilitée au possible. Celle-ci fait gagner un temps incroyable. Entre la Home du site d'équipe, le backlog, l'affichage ou non des features, des colonnes, des items présents sur les dashboards, les tries… etc. Il n'y est plus obligatoire de passer par des outils tiers pour faire ce type d'opérations (dont certaines étaient impossibles). Chaque projet peut donc être adapté rapidement et sans aucune compétence technique ! On peut même créer un item à partir de la home du site d'équipe !
  • La limitation Collection/Agent/Controlleur a disparu ! On peut donc multiplier les instances de builds sans installer 50 serveurs. De plus, le déploiement d'un serveur de build se fait en quelques clics. Que de temps et de ressources gagnés.
  • … etc …

Maintenant que vous savez que vous allez gagner beaucoup de temps (et donc d'argent), pour pourriez peut-être en consacrer un peu à migrer ? Vous pourriez aussi vous demander combien vous perdez chaque semaine perdue avant de migrer ?

Sachant que les RTM de Windows et Visual Studio datent de début juillet 2015, la dette technologique risque d'être lourde pour certains …

Toujours réfractaires au changement ?

Jérémy Jeanson

Comments

You have to be logged in to comment this post.

Cookies Cookie Policy

This website uses cookies and similar technologies to allow us to promote our services and enhance your browsing experience. If you continue to use this website you agree to our use of cookies.