Fabriquer un extracteur d’air chaud pour un home lab 100% WAF

Tout home lab qui se respecte ne doit pas poser de difficulté liée au WAF. Celui-ci finit donc souvent dans un coin reclus de la maison. Loin des yeux , loin des problèmes ...

Dans mon cas, le rack est dans un placard sous un escalier.

Par ces temps de forte chaleur, les ventilateurs de différents matériels tournent plus vite. Le lab n’est plus trop "furtif", le facteur WAF peut devenir défavorable...

Quelles stratégies pour maintenir ou sauver un code legacy ?

Beaucoup de développeurs baissent les bras en présence de code legacy. Il est vrai que "code legacy" est souvent synonyme de complexité, d'instabilité, ou de projet de migration très lent et long à réaliser.

Il existe pourtant des solutions simples pour faire évoluer un code legacy tout en continuant à livrer de nouvelles versions de son application.

Saturer un lien 1Gb en Wifi 5 ou 6, est-ce possible dans la vraie vie ?

Fidèle à mes mauvaises habitudes, je vais commencer cet article par la fin. Voici une capture d’écran du gestionnaire des tâches de ma Surface Pro effectuant sa sauvegarde quotidienne sous Veeam via le Wifi.

Gestionnaire des tâches windows affichant une vitesse de presque 1Gb en Wifi


Ce résultat n’est pas obtenu dans un contexte impossible à reproduire :

  • Ma maison est localisée en ville (11 wifi sont visibles).
  • Mon point d’accès Wifi est placé dans un espace dégagé au centre de la maison.
  • Les PC sont utilisés dans un rayon de 3 à 6 mètres du point d’accès (le plus souvent).

Certifications gratuites en approche !

La Build approche ! Celle-ci arrive avec un nouveau "Microsoft Build Cloud Skills Challenge".

Pour participer, il suffit de :

Comme par le passer, le challenge consistera en une suite de parcours Microsft Learn à compléter. Le défi débutera le 24 mai 2022, à 16h00 UTC, et prendra fin le 21 juin 2022, à 16h00 UTC. Après avoir terminé l’intégralité des parcours, vous serez éligible pour recevoir un coupon permettant de passer gratuitement une certification Microsoft (coupon nominatif, il sera associé au compte Microsoft utilisé pour s’enregistrer à la Build).

Bon courage à tous !

Jérémy Jeanson

Faut-il utiliser Core WCF ?

Ce n’est un secret pour personne, j’étais un grand fan de WCF. Aujourd’hui, à la grande question "Fait-il utiliser Core WCF ?" on peut s’attendre à ce que je prononce un oui catégorique.

Pourtant, ma réponse sera plus compliquée. Une sorte de "oui et non".

Pourquoi non ?

Core WCF n’a pas vocation à servir dans de nouveaux projets. Dans le cadre d’une migration, Core WCF peut simplifier les choses. Mais après ? Trois ans après sa création, Core WCF n’en est qu’à sa version 1. Peut-on s’appuyer sur une librairie qui évolue de la sorte? Je ne sais pas, mais je ne souhaite pas prendre le risque.

Aujourd’hui, je préfère gRPC à Core WCF. On retrouve dans gRPC les avantages des contrats et les performances de WCF. Ce projet est vivant et parfaitement intégré à .net 6.

Pourquoi oui ?

gRPC n’a qu’une faiblesse : il nécessite un hébergement supportant parfaitement HTTP2 (voir mon article sur le sujet). Même si gRPC Web peut prendre le relais, ce support "partiel" ne peut pas répondre à tous les besoins.

Core WCF peut alors servir de solution temporaire. Le temps de migrer ses projets et de mettre à niveau son hébergement, son infrastructure ou sa solution cloud.

Conclusion

Aujourd’hui, je pense que Core WCF est une solution viable pour faciliter le passage à .net 6 et préparer le futur. Mais il faut être pragmatique. Il faut entrevoir Core WCF comme étant une solution de transition. Donc, oui on peut utiliser temporairement Core WCF. Mais non, il ne faut pas l’utiliser pour tout.

Jérémy Jeanson